Extérieurs

Les parcs et jardins de Courtanvaux ont eux aussi leur histoire. En arrivant vous serez surpris par cette majestueuse allée de platanes qui conduit à la poterne de style Renaissance. Ces arbres promis plusieurs fois à la hache n’auraient guère plus de 200 ans. Leur taille impressionnante est due à leur espèce.

 

Le patrimoine naturel de Courtanvaux se compose actuellement en trois grands espaces :

Le parc à l'anglaise,

      Les jardins à la française,

Le parc d'agrément.

 

Le parc d'agrément

En 1888 Marie Bibesco décide de faire appel à M. Hurtault architecte paysagiste des Parcs et Jardins à Chartres. Il est chargé de tracer les grandes lignes d'un futur parc d'agrément. Le plan  présentant ce projet a été retrouvé il y a peu. Il a été restauré, et  est exposé dans une des salles du château. Malheureusement, pour des raisons que l’on ignore cette ébauche ne sera jamais réalisée.

Parallèlement à cela, la princesse Bibesco confie à Monsieur Martinet, professeur à l’école d’horticulture de Versailles, la réalisation d’une roseraie. Il y poussait des milliers de roses toutes plus belles les unes que les autres. Ce rosarium n’existant plus de nos jours, se trouvait à l'emplacement du parking actuel. Les seules traces restantes sont les quatre vasques de style Médicis que l’on aperçoit du parking.

Aujourd’hui le parc reste très agréable pour les promenades. Le patrimoine naturel de ce site est entretenu par les jardiniers de la commune. 

Le parc à l'anglaise

En franchissant la poterne vous découvrirez le parc à l'anglaise. Il se compose notamment de : pelouses, séquoias, thuyas, araucaria, ginkgo biloba, magnolias, aucubas ou encore tilleuls, et  autres arbres.

L'ambiance d'un parc à l'anglaise, s'exprime en toute liberté avec des courbes, des tracés, des arbres, etc. Ceci est tout l'inverse des jardins à la française qui sont bas, structurés, ordonnés voire géométriques.

Le jardin à la française

Les jardins à la française de Courtanvaux se trouvent dans l'enceinte du château. Ils se composent de haies nitida, d'ifs et de différentes variétés de rosiers.

Tout un jeu de couleurs est mis en place afin de composer une belle harmonie. Ces magnifiques jardins de style Renaissance ont été créés en 1966.

Dans un même temps  Pierre de Montesquiou  demande à  Guy de Viane, architecte paysagiste parisien, de  réaliser un jardin de plantes médicinales dans les douves sèches.

Les douves

Nous vous rappelons que le parc est les jardins sont accessibles toute l'année.